logiciel du Web design

Les 4 catégories de logiciel du Web design

Le monde de la création virtuelle est très mouvementé récemment. Bien que les outils traditionnels prouvent encore leurs efficacités, la révolution a fait que d’autres sont nés pour nous faciliter la tâche. On a alors catégorisé ces 4 catégories à titre indicatif, mais il reste à vous d’essayer.

1. Les must-have en Web design : les Pack Adobe

Tout le pack Adobe aux mains d’un professionnel permet d’aller au-delà d’une simple esquisse. On recense en premier l’Adobe Photoshop qui est facilement appréhensible. Que ce soit pour dessiner, mettre en forme ou créer des templates ; l’Adobe Photoshop est un bon outil à absolument disposer. On note 4 points avantages majeurs dans son utilisation : en premier la retouche photo (correction des défauts), en second le traitement d’image (travail de résolution). Viennent après la possibilité de créer les propres illustrations pour finalement se terminer à des menus modulables et téléchargeables sur internet (les polices exactement). Pour de plus amples détails en pixel dans la création et illustration ; essayez Illustrator.

2. Les logiciels éditeurs de code : Sublim text, Coda et Firebug

Alors qu’Adobe a son Dreamweaver, cela représente peu d’attrait face à nos traditionnels logiciels de codage. On parle entre autres de Sublime text, celui qui nous rappelle des polices des machines à écrire. Très intuitif, les débutants se feront facilement aider grâce à ses suggestions automatiques de code et surtout la large gamme de programmation pour optimiser la gestion de page web. Très légère, Sublim Text s’installe facilement. N’oubliez toutefois pas que Mac n’est pas amis de tout le monde, il a Coda pour créer et modifier les textes Windows sans avoir à gérer trop de fenêtres. Récemment, un cadeau pour les amateurs de Firefox a surgi : c’est firebug qui est plus plébiscité lors d’une modification en ligne.

3. Les palettes de couleur : Kuler , Paletton, Colourlovers

On revient encore sur ce fameux Adobe avec Kuler ! Avec sa roue chromatique, le designer peut édifier ses palettes personnalisées. Bénéficiez des règles de couleurs semblables, monochromes, Triade, complémentaires, composite et vos nuances propres. À l’encontre d’Adobe, Paletton met en avant les informations des palettes existantes ou sa modification et est le concurrent principal de Kuler. Colourlovers de son côté est très original. Au début, elle a regroupé des designers en quête de palette pour virer à un repère dans les tendances. Et pour en créer, lire les informations sur les anciennes et apporter vos pures créations suffiront.

4. Les prototypes : Mockingbird, Marvel et PROTO.IO

Mockingbird est à disposer pour initier le web développement et principalement dans la création de prototype, car c’est un stockage qui propose des éléments préfabriqués. Il n’invite pas de complexité et reste l’allié dans la création moderne. Pour sa part, Marvel mise beaucoup sur le type animé de prototype afin créer un dynamisme et optimiser l’interactivité des pages. PROTO.IO semble plus complexe à travailler, mais permet des fonctionnalités uniques à savoir la facilité d’importation du Sketch ou de Photoshop, les interactions JavaScript.

Laissez un commentaire